Je ne sais pas si cette expression signifie quelque chose en dehors du monde clos picard ! Avoir un "tilt", en fait, c'est savoir quelque chose, tout en ne l'ayant pas intégré, et d'un seul coup, tout comprendre !

Et cette semaine, j'ai eu un "tilt". D'un seul coup, comme ça : j'ai TOUT compris.

Ca a commencé par mon petit homme me racontant comment certains dirigeants congolais qu'ils connaissaient, acceptaient, pour de l'argent (une sale bête aussi cet argent !), de prendre les déchets nucléaires français et de les lancer dans un des paysages naturels les plus beaux qui soient (sous prétexte que c'est profond), situé (entre parenthèses !!!!!) à moins de 10 km de Pointe Noire, la plus grande ville industrielle du pays.

Il m'a aussi expliqué que le problème du Clémenceau ne venait pas de l'amiante mais plutôt du fait qu'il a transporté ces déchets radioactifs pendant des années et que les déchets radioactifs, même bien emballés, avaient probablement contaminé les coques du bateau (et donc c'est pour ca qu'ils voulaient le faire faire par des indiens et des africains... PArce que l'amiante, en soi, une fois qu'on a des combainaisons c'est bon...)

Et là, je ne sais pas : j'ai eu un "tilt". Je me suis aperçue que l'uranium, le pétrole, et même le truc là (désolée chais pas le nom !!) dont ils se servent pour faire les puces d'ordinateur... Tout ça vient de l'Afrique... Et repart en Afrique. Que tout absolument TOUT ce qu'on a possède quelque chose d'Africain, d'Asiatique ou de Sud Américain. Observez les objets qui vous entourent et réfléchissez aux nombreux ingrédients qui les composent.

Je ne sais pas pourquoi : j'ai toujours su cela, mais là je l'ai VRAIMENT compris. On ne peut pas vivre (au sens européen) sans exploiter les pays en voie de développement. C'est impossible. Si on ne change pas TRES vite la façon de penser des gens, c'est complétement impossible qu'on réussisse à maintenir notre niveau de vie. Et encore plus impossible qu'on réussisse à amener les autres à notre niveau... (d'ailleurs ce ne serait pas dans notre interet)

Je ne sais pas trop vous dire ce que j'ai compris... Rien de plus que ce que je savais déjà en fait... Mais ca a tout changé.

Je pense que plus tard, je m'engagerai encore plus activement dans ce combat. J'ai l'intention (entre autre) d'aller faire des exposés dans les écoles, mais pas seulement : chez les adultes aussi. Je ne suis pas prête pour ca pour l'instant (pas de données chiffrées, pas assez d'assurance, pas de temps, etc. Mais franchement, je vais le faire. C'est important.

J'ai été humanitariste avant de devenir écologiste, et cette tendance ne m'a jamais quittée. Si chauffer ma maison l'hiver oblige quelqu'un d'autre (qui que ce soit) à travailler gratuitement ou à vivre à 8 km d'une décharge de déchets radioactifs, alors je préfère vivre dans le froid.