Cette semaine les consommatrices repenties ont fait un article sur ce que nous transmettons à nos enfants. Très interessant cet article, et je vais continuer sur cette lancée. cliquez pour l'Introduction (c'est leur article !!! Lisez le parce que je ne répète pas dans mon article !). voilà la suite, ca c'est de moi :

Comme elles, je pense que le principal, sans se poser trop de questions, est de vivre tout simplement, et les enfants nous suivront. C'est pour cela que je suis contente d'avoir commencé ma transformation (ca fait un peu mutant, là, non ?) AVANT d'avoir "commencé" bébé métis... En effet si j'avais fait l'inverse, ce que beaucoup de gens me conseillaient, puisqu'ils pensent que ca me prend un temps fou (en même temps, moi je ne regarde pas la télé et je ne lis pas de roman donc qu'est-ce que je ferais de mon temps libre ?), si j'avais fait l'inverse,j'aurais acheté toute la panoplie pour bébés (un landeau, une poussete, un mobile, un parc, un petit lit, plein de jouets en plastiques, des couches remplies de produits chimiques............. Et ma transformation, faite après, me l'aurait fait regretter....

Alors que là : tout ca ne sera pas fabriqué pour moi, et quand je me dis ca ca me réjouis à un point inimaginable : je ne vais pas contribuer à la fabrication de tonnes de trucs plus inutiles les uns que les autres !!!! NON !!! Bébé métis sera un bébé écolo, porté sur le dos ou le ventre (d'ailleurs qu'est-ce que je rigole à chaque fois que je vois les mamans lutter pour monter dans le bus ou dans le métro ou pire : dans le train, après des landeaux aussi gros qu'une voiture !!!!!!!! Quand l'enfant est trop lourd bon admettons... Quoi qu'en général il marche à cet age... Mais bon admettons. Mais la plupart du temps, les immenses landeaux sont fait pour des tous jeunes bébés qui ne doivent pas peser plus de 5 kg !

On va le caliner et tellement jouer avec lui qu'il n'aura pas besoin de tous ces trucs en plastiques inventés pour faire plaisir aux adultes... Bon d'accord, je sais, on me l'a déjà dit pluis d'une fois (faire une voix lancinante) : "Faut pas juger les autres ou faire des prédictions tant qu'on n'a pas soi même un enfant". Mais bon, ca ne fait pas de mal d'y réfléchir. Vaut mieux ca que faire comme d'autres personnes que je connais... hum... qui ont un enfant (volontairement) sans réfléchir à la manière de l'élever et qui ni l'un ni l'autre ne travaillent, qui ne sont pas d'accord sur l'éducation (vu qu'ils ne se sont jamais concertés sur ca), qui "découvrent" au fur et à mesure qu'un enfant faut pas lui obéir (surtout quand il a 3 ans !!!!)... Enfin bon quand l'enfant est là il est là, mais si on choisit de le faire pour moi un minimum de rélexion s'impose...

Je vous ai déjà parlé de sa chambre. Je vais vous livrer une autre de mes réflexions (oui je sais, je n'arrête pas, mais bon, au moins quand il sera là on aura BEAUCOUP réfléchi !!!!!)... Concernant les punitions. Il me semble que punir un enfant en lui interdisant de regarder la télé, ou en lui faisant recopier une leçon, est une erreur du point de vue psychologique. En effet, si quand il n'est pas sage on l'empêche de regarder la télé, quand il est sage il va trouver normal de la regarder... Simple question de logique... Et il ne va pas comprendre, donc, pourquoi on l'en empêche, puisqu'il n'a "rien fait"... De même pour la leçon : lui faire faire une leçon quand il n'est pas sage construit dans son inconscient un lien direct école=punition, et bon, il n'y a pas forcément de problème à chaque fois, mais à mon avis certains problèmes scolaires viennent de là... Pour moi, il faut plutôt trouver un ou des livres vraiment SUPER interessants pour les enfants, ou un musée pour enfant, pour qu'il ait une sorte de récompense "culturelle" quand vraiment il est "très sage" : pour qu'il ait le gout de l'apprentissage. Inversement, il faut le punir par un truc mauvais : je pense par exemple à l'obliger à ne rien faire pendant 10 minutes, et si vraiment il est insupportable, ne rien faire "tout seul dans sa chambre" (enfin dans une chambre sans jouets bien sur !!!). De cette façon la logique va être que faire quelque chose (jouer, apprendre) c'est bien, ne rien faire c'est mal, c'est même pire que mal puisque c'est une punition : c'est ce qu'on a quand on fait le mal... Et les enfants détestent ne rien faire : cette punition marche très bien... Pareil : offrir des bonbons à un enfant sage, ou lui interdire "parce qu'il n'est pas sage", pareil, il pensera tout de suite que les bonbons c'est bien... Certaines personnes me trouvent un peu tordue dans ma façon de penser... Mais je ne sais pas, moi je trouve ca logique... Qu'en pensez vous ?

Mmmm déjà cette heure là ? Moi je vais me coucher, bonne nuit et à lundi prochain !!