file0036

file0037

file0038

file0039

L'article qui suit est tiré du blog http://kanalu78.over-blog.com, avec son autorisation :

Une phrase à retenir : chaque seconde, un animal meurt pour la mode.

C'est en effet le triste constat qu'a établit la fondation respect for animals, qui se bat pour mettre fin au commerce international de la fourrure.
Ce commerce, masqué par une facette d'élégance et de mode, fait plus de 35 millions de victimes chaque hiver : des animaux magnifiques et intelligents sont sauvagement abattus pour leur fourrure.

D'abord capturés grâce à des pièges à mâchoires, renards et visons sont ensuite envoyés dans des fermes d'élevage entièrement destinés à l'exploitation de leur fourrure. Lugubre et atroce, la vie des animaux dans ces fermes est courte, car ils sont à l'étroit et souvent mal nourris. Cette existence est tellement horrible que renards et visons, à l'origine curieux et intelligents, vont acquérir des comportements stéréotypés, comme l'automutilation ou même le cannibalisme.

Enfin, il y a les différents procédés d'exécution, qui vont du gaz (habituellement de l'oxyde de carbone provenant des échappemments de voitures), jusqu'à l'électrocution (en posant des électrodes sur la bouche de l'animal, avec insertion dans le rectum), et en passant par la rupture du cou ou encore l'insertion létale (mortelle).

Heuresement, l'organisation Respect For Animals réagit à ces cruautés, en mettant par exemple en place une campagne de sensibilisation (affiches et posters en extérieur, annonces au cinéma). A la suite de cela, les campagnes ont permis la réduction considérable de la souffrance causée aux animaux, ainsi que du nombre des animaux tués, en décimant le commerce de la fourrure de détail en Grande-Bretagne d'une valeur estimée à £460 millions de livres sterling par an dans les années 80.


Quelques chiffres :
- 80% des canadiens sont opposés à l'usage du piège à mâchoires d'acier pour attraper les animaux mais seulement la moitié de la population est consciente du fait que ce dispositif est toujours utilisé.
- Le Danemark est en tête des pays producteurs de peaux de vison (plus de 10 millions de visons sont élevés dans ce pays chaque année) tandis que la production des peaux de renard est dominée par la Finlande qui fournit 2,5 millions au niveau mondial qui a totalisé 4,45 millions en 1997.
- Une cage typique abrite deux ou plusieurs visons et mesure seulement 75 x 30 x 38 cm de hauteur, tandis que la cage des renards fait 108 x 113 x 72 cm. Dans leur habitat sauvage, les visons défendent des territoires pouvant couvrir jusqu'à 9 hectares tandis que les renards arctiques sont réputés pour couvrir un territoire situé entre 800 et 6000 hectares dans leur toundra native.

Citations :
Mettez un enfant dans un berceau avec un lapin et une pomme : s'il mange le lapin et joue avec la pomme, je vous ahcète une voiture neuve !
[Harvey Diamond]

Dieu aima les oiseaux et inventa les arbres.
L'Homme aima les oiseaux et inventa les cages.
[Jacques Deval]

A voir : sur ce site, le nombre d'animaux à fourrure nécessaires à la fabrication d'un manteau. Ragondins, antilopes des sables, brebis, phoques, lynx, tout y passe...